Palpitations cardiaques: causes, diagnostic et traitement

Palpitations cardiaques, ou tachycardie - une condition dans laquelle la fréquence cardiaque (fréquence cardiaque) atteint 90 battements par minute et plus.

Une telle déviation peut avoir une étiologie physiologique et pathologique, il est donc nécessaire de pouvoir interpréter correctement ce symptôme. Donc, si la tachycardie est devenue fréquente, perturbant une personne presque tous les jours, il est temps de prendre rendez-vous avec un cardiologue.

Avec une augmentation du pouls lors de la sensation d'émotions fortes, ou avec un exercice intensif, l'aide d'un médecin n'est pas nécessaire.

Causes de rythme cardiaque rapide

Les causes de la tachycardie peuvent être:

  1. Physiologique. Dans ce cas, la tachycardie est temporaire. En excluant l'effet sur le corps d'un facteur particulier, la fréquence cardiaque revient à des valeurs normales indépendamment.
  2. Pathologique. Ils sont associés à la violation des activités d'organes individuels, de glandes ou de systèmes entiers. Dans de telles circonstances, le patient nécessite une assistance médicale qualifiée.

Arrêtons-nous plus en détail sur chaque groupe de facteurs.

Causes physiologiques

Les palpitations cardiaques peuvent résulter de:

  • effort physique intense;
  • réveil soudain;
  • changements brusques de la position du corps;
  • forte explosion émotionnelle (joie, plaisir, colère, peur);
  • trop manger

Habituellement, une personne ne remarque même pas l’augmentation de la fréquence cardiaque. S'il se manifeste, il s'accompagne d'un léger malaise à la poitrine. Vous pouvez également le marquer si une personne mesure son pouls. Une telle tachycardie n'est pas dangereuse pour la santé, mais seulement s'il n'y a pas de maladie cardiaque.

Une autre condition est appelée tachycardie idiopathique. Les raisons exactes de cet écart ne sont pas clarifiées, mais elles sont étroitement associées aux caractéristiques individuelles du corps humain. Dans ce cas, la fréquence cardiaque variera de 10 à 15 unités vers le haut. Cette situation n'est pas dangereuse et ne nécessite pas de traitement.

De plus, une tachycardie peut survenir à l’arrière-plan:

  • fumer;
  • malnutrition avec prédominance de la malbouffe;
  • effort émotionnel ou physique;
  • manque de sommeil;
  • abus de café ou d'autres boissons énergisantes.

Si, compte tenu de ces facteurs, une tachycardie se produit régulièrement, il est conseillé au patient de consulter un médecin afin de subir un examen pour des maladies cardiaques.

Conditions pathologiques

Il existe plusieurs causes pathologiques de la tachycardie, qui peuvent être divisées en groupes:

1) Troubles fonctionnels du système cardiovasculaire. Cette catégorie comprend:

  • dystonie neurocirculatoire;
  • dysfonctionnement du nœud sinusal, caractérisé par l'apparition d'une tachycardie sinusale;
  • des sauts brusques de la pression artérielle (on observe souvent une tachycardie avec une pression artérielle basse, le cœur essayant d '«égaliser» la situation de la sorte).

2) lésions organiques du myocarde. La cause de la tachycardie peut servir:

  • crises cardiaques (aiguës ou présentes dans les antécédents du patient);
  • malformations cardiaques congénitales ou acquises;
  • hypertension de grade 3–4 (évolution maligne en particulier);
  • la cardiosclérose est une pathologie dans laquelle le tissu cicatriciel remplace le tissu myocardique normal et sain;
  • La cardiomyopathie est une maladie caractérisée par une augmentation de la masse du myocarde ou par un amincissement associé à une dilatation concomitante des cavités cardiaques.

Remarquable. Avec de telles maladies peuvent manifester une tachyarythmie. Il s'agit d'une affection dans laquelle la tachycardie est accompagnée d'un trouble du rythme cardiaque.

3) lésions d'autres organes et systèmes:

  • maladie de la thyroïde associée à une hyperthyroïdie (thyrotoxicose);
  • lésions pathologiques du tractus gastro-intestinal - un ulcère, une gastrite, une hernie diaphragmatique, etc.
  • maladies pulmonaires: bronchite, asthme, BPCO (une tachycardie est souvent observée chez les patients qui utilisent des bronchodilatateurs ou des inhalateurs hormonaux de bronchodilatateurs);
  • fièvre
  • toute maladie infectieuse inflammatoire;
  • différents types d'anémie;
  • intoxication aiguë ou du corps causée par l'alcool, toxique, radiologique, intoxication narcotique;
  • intoxication aiguë;
  • malnutrition causée par la malnutrition;
  • processus tumoraux affectant le tissu cérébral, le médiastin;
  • oncologie en phase terminale;
  • différents types de conditions de choc.

En outre, la tachycardie accompagne souvent un effondrement - une affection accompagnée d'une chute brutale et significative de la pression artérielle.

Que faire à la maison et à quels symptômes faire attention?

Dans certains cas, vous pouvez traiter les manifestations de la tachycardie sans soins médicaux. Cependant, certaines conditions dangereuses nécessitent une intervention médicale urgente. Les manifestations cliniques de cette maladie peuvent être complètement différentes. Ils dépendent de la raison de l'augmentation du pouls et du contexte psycho-émotionnel général d'une personne.

Parfois, les patients ne remarquent aucun symptôme, mais ils peuvent se plaindre d'un malaise à la poitrine. Et il n'a pas une forte intensité de manifestation.

D'autres patients peuvent avoir des problèmes plus graves et plus inquiétants. Souvent, ils indiquent la présence de maladies dangereuses. Cela se traduit par une détérioration rapide ou lente mais constante du bien-être général. Les patients se plaignent d’une accélération du rythme cardiaque, d’un essoufflement, d’un battement de cœur et d’autres maux.

En outre, les patients peuvent se plaindre de:

  • faiblesse grave;
  • la léthargie;
  • attaques de panique ou peur sans fondement;
  • des éclairs d'agression déraisonnables;
  • larmoiement;
  • l'hyperhidrose;
  • des nausées;
  • tremblant dans les membres;
  • blanchiment de la peau;
  • abaisser la pression artérielle;
  • changements dans l'appétit;
  • renflement des globes oculaires.

Il est nécessaire d'appeler rapidement l'ambulance en cas de:

  • douleur intense au côté gauche de la poitrine ou entre les omoplates;
  • faiblesse grave;
  • sueur froide et collante qui se détache sur le fond de douleur intense au sternum;
  • essoufflement, sentiment de manque aigu d'oxygène;
  • toux suffocante accompagnée de crachats mousseux rosâtres;
  • sensation de battement de coeur irrégulier (le patient peut se plaindre que le cœur s'arrête, puis commence à travailler activement et avec une intensité accrue);
  • assombrissement, mouches ou des fils devant vos yeux;
  • évanouissement;
  • évanouissement.

Ces symptômes ne sont pas anodins et peuvent indiquer une pathologie dangereuse pour la santé, voire la vie humaine. Pour comprendre leur cause, vous devez contacter un cardiologue et vous soumettre à un examen complet et approfondi.

Diagnostics

Le patient ne peut pas toujours comprendre indépendamment les causes d'un rythme cardiaque rapide. Cette déviation a plusieurs raisons, et toutes ne sont pas inoffensives. Dans ce cas, il est nécessaire de consulter un médecin pour un diagnostic et un plan de traitement.

Donc, pour établir les causes de la tachycardie dépenser:

  • numération globulaire complète, qui aide à déterminer le niveau des indicateurs d'hémoglobine et de leucocytes, ainsi que la RSE;
  • échantillon d'urine clinique général pour détecter les pathologies du rein - primaires et secondaires (en cas d'hypertension artérielle, de diabète, etc.);
  • test sanguin biochimique pour déterminer les lésions inflammatoires des reins ou du foie;
  • tests de sang veineux pour le SIDA, l'hépatite, la syphilis;
  • analyse du sang veineux pour déterminer le contenu en hormones thyroïdiennes et surrénaliennes;
  • analyse du profil glycémique et de la glycémie;
  • un test d'hormones pendant la grossesse, surtout si la femme a eu des problèmes avec le système endocrinien avant le début de la gestation;
  • ECG en association avec Holter HELL / ECG et cardiogramme après un exercice;
  • Échographie du cœur, visant à identifier les anomalies cardiaques;
  • angiographie coronaire - étude des artères coronaires afin d’identifier les causes des arythmies;
  • échographie des organes internes et surtout de la glande thyroïde;
  • fibrogastroscopie - manipulation diagnostique endoscopique, au cours de laquelle un gastroscope est inséré dans la cavité gastrique, ce qui permet d'étudier la membrane muqueuse de l'organe (nécessaire pour poser un diagnostic précis - gastrite, ulcère ou pathologies similaires);
  • L'IRM du cerveau, nécessaire si le médecin a des raisons de suspecter un microstroke, un accident vasculaire cérébral, un néoplasme, etc.

Sur la note Si le patient présente des symptômes d'essoufflement, de manque d'oxygène ou d'asphyxie, comme dans l'asthme, une procédure de diagnostic peut également être réalisée pour évaluer le fonctionnement de la respiration externe.

Bien sûr, toutes les procédures de diagnostic ci-dessus ne sont pas réalisées avec une tachycardie. Des méthodes de recherche spécifiques sont sélectionnées en fonction des plaintes du patient concernant certains symptômes. Mais le diagnostic doit obligatoirement être exhaustif - ce n'est qu'ainsi qu'il permettra de poser un diagnostic précis et de comprendre s'il existe des causes physiologiques ou pathologiques d'indisposition.

Des complications

Toute maladie, si elle n'est pas traitée, peut avoir des conséquences graves et se heurter à certaines complications. La tachycardie ne fait pas exception, surtout si elle présente une étiologie pathologique. Si vous ignorez le problème et ajustez le traitement, vous pouvez:

  • risque accru d'accident vasculaire cérébral ou de crise cardiaque en raison de l'épaississement du sang et des caillots sanguins;
  • développement d'une insuffisance cardiaque en raison de l'incapacité du cœur à transporter la quantité de sang nécessaire pour le corps;
  • œdème pulmonaire;
  • développement de l'asthme cardiaque;
  • risque accru de mort spontanée, qui survient le plus souvent à l'arrière-plan de la tachycardie ventriculaire au cours de la fibrillation ventriculaire cardiaque;
  • perte de conscience due à une insuffisance de la circulation cérébrale avec développement subséquent d'une hypoxie;
  • la survenue d'un arrêt cardiaque soudain en raison du long report d'activités pour le soulagement d'une crise;
  • l'apparition de crampes dans le corps;
  • la formation de caillots sanguins dans l'artère pulmonaire.

Les attaques subites de palpitations sont extrêmement dangereuses. Une personne peut ne pas avoir les moyens d'éliminer l'attaque sous la main et le risque de complications ci-dessus augmente considérablement. Si, en outre, personne autour de vous ne peut aider et appeler les médecins, les conséquences d'une crise soudaine peuvent être imprévisibles. Ils peuvent être fatals si un patient souffrant de tachycardie est inconscient.

Pour éviter de telles complications, on ne peut ignorer un symptôme tel qu'un battement de coeur rapide. Laissez la meilleure angoisse être fausse, que l'aide d'un médecin - inopportun. annonces3

Que faire et comment traiter les palpitations cardiaques?

Pour que la tachycardie ne revienne pas, il faut avant tout adapter son mode de vie et:

  • arrêter de fumer;
  • réduire la fréquence de consommation d'alcool;
  • n'abusez pas du café et des autres boissons énergisantes;
  • faire de l'exercice physique ou s'adonner à un sport spécifique;
  • animer des séances de respiration profonde ou des cours de yoga;
  • surveiller de près la pression artérielle;
  • contrôler le taux de cholestérol dans le sang.

Mais même cela n’élimine pas la nécessité de savoir ce qui doit être fait pour mettre fin à une attaque de tachycardie.

Tout d'abord, vous devez vous calmer et vous permettre un accès libre à l'air. Cela signifie non seulement ouvrir la fenêtre, mais aussi se débarrasser des éléments contraignants de la garde-robe (enlever la cravate, défaire le bouton du col, etc.). Pour réduire le pouls et normaliser l'activité cardiaque, vous pouvez prendre des sédatifs tels que agripaume, la valériane, le validol, le Corvaltab, la tricardine et des médicaments similaires.

Ensuite, vous devez vous allonger et vous concentrer. En expirant, vous devez retenir votre souffle et fatiguer les muscles du corps autant que possible. Si possible, ne pas inhaler pendant 40 à 50 secondes. Cet exercice de respiration doit être répété plusieurs fois.

Une autre bonne approche consiste à s'allonger, à fermer les yeux et à appuyer sur les globes oculaires avec les doigts. Faites cette manœuvre plusieurs fois jusqu'à ce qu'elle s'améliore.

Vous pouvez également boire un verre d’eau gazeuse, laver à l’eau froide, appuyer fortement et rythmiquement vos mains sur le ventre dans la zone de la presse. Parfois, les médecins recommandent de recourir à des méthodes radicales, l'une d'entre elles consistant à provoquer des vomissements.

Pendant tout ce temps, il est important de vivre dans un état de paix psychologique et physique absolue, de ne pas faire de mouvements brusques et de ne pas penser aux problèmes.

Si aucun événement ne permet d’éliminer les palpitations cardiaques, n’hésitez pas à vous rendre au bureau du cardiologue.

Remèdes populaires

Afin de prévenir la tachycardie, il est nécessaire de prendre des médicaments prescrits par un médecin. En parallèle, vous pouvez utiliser des médicaments fabriqués à la maison selon les recettes de la médecine traditionnelle. Les outils suivants sont utiles et efficaces.

  1. Miel, abricots secs et noix. Tous les ingrédients sont pris dans des proportions égales. Les noix et les abricots secs doivent être émincés, ajouter le miel et bien mélanger. Conservez le médicament dans un récipient en verre. Boire 1 c. l trois fois par jour avant les repas. Le mélange a un effet bénéfique non seulement sur le cœur mais également sur le système immunitaire. La durée du traitement est de 2 mois.
  2. Prenez 100 g de fruits écrasés d'anis et de millefeuille, mélangez-les à 200 g d'herbe d'amarante et de racine de valériane. Bien mélanger, ajouter 1 cuillère à soupe. l recueillir dans un thermos et verser 300 g d’eau bouillante. Insistez pour l'heure, filtrez et buvez une troisième tasse 3 fois par jour. La durée du traitement est d'un mois.
  3. Versez 100 grammes de mélisse 200 ml d'alcool à usage médical. Infuser dans un bocal en verre pendant environ 2 semaines, en secouant occasionnellement le médicament. Après cette souche de teinture, boire 5 ml 3 - 4 fois par jour, après avoir dilué dans un demi-verre d'eau.
  4. Versez un verre d'eau 1 c. l herbe sèche citronnelle. Attendez une heure, puis filtrez la perfusion et prenez un demi-verre. Ce sera la dose quotidienne de médicaments.

Ces remèdes ont des propriétés apaisantes qui ont un effet bénéfique sur le travail du cœur.

Prévention

Il est possible d'empêcher le développement de la tachycardie en raison de:

  • maintenir un mode de vie sain;
  • bonne nutrition;
  • exclusion des mauvaises habitudes;
  • consommation modérée de boissons énergisantes;
  • activités sportives régulières.

Si vous suspectez une pathologie, vous devriez consulter un médecin et non pas vous soigner vous-même. Les palpitations cardiaques ne sont qu'un symptôme et non une maladie distincte. Par conséquent, en l'éliminant, le patient ne soulage pas le problème sous-jacent. Et si elle est lancée, les conséquences ne seront pas longues à venir.

Regarde la vidéo: Les palpitations rapides du cœur sont-elles un signe de problème de cardiaque ? (Décembre 2019).

Loading...

Laissez Vos Commentaires